Wilpena Pound

Wilpena Pound

29 janvier 2015

Un avant-goût… de bout du monde

Wilpena ne se trouve qu’à quelques centaines de kilomètres de route goudronnée d’Adélaïde et pourtant, on se croirait déjà au milieu de nulle part. Il n’y a là qu’un resort comprenant une station-service qui fait également office de supérette et un complexe hôtelier qui gère une zone de camping. Les employés doivent être une dizaine en basse saison à assurer le service. Le diesel est passé de 1,20$ à 1,45$/L et les denrées alimentaires ont quasiment subi la même inflation, bref, on a déjà l’impression d’être au bout du monde…

Mais après tout, le bout du monde, c’est un peu ce que l’on recherche en venant ici, nous étions donc comblés.

Le St Mary’s Peak

Le Flinders Ranges National Park abrite des paysages somptueux sillonnés de nombreux chemins de randonnée. Nous avons choisi de gravir le St Mary’s Peak parce ce qu’il offrait un panorama incomparable sur les environs. Au programme, 14,4 km aller-retour annoncés en 6h de marche.

Nous avons rechaussé nos grosses « pantoufles » et sommes partis explorer le bush depuis ses hauteurs. Il faisait un peu frais mais nous nous sommes vite réchauffés en marchant. Le sentier était très sympa, il évoluait dans une petite forêt claire, d’abord d’eucalyptus puis de sapins. Nous étions bercés par le chant des oiseaux et avons croisé quelques wallabies affairés à manger.

Le temps était agréable, très beau bien sûr mais pas trop chaud en cette matinée. Sur le côté du chemin, on pouvait apercevoir de grandes falaises de roche rouge au milieu d’une végétation très verte pour la région, pas étonnant à priori avec les fortes pluies des dernières semaines. Nous avons bien marché et pensions arriver en avance sur l’horaire prévu mais la dernière partie était beaucoup plus inclinée.

Les arbres ont laissé place à des buissons et nous avons commencé à progresser dans de gros rochers, parfois même en posant les mains. Lorsque nous sommes arrivés au sommet, à 1 171 m, nous avons découvert un paysage sublime. Nous avions devant nous un immense cirque formé une chaîne de montagnes, le Wilpena Pound. Dans la direction opposée, nous avons vu cette chaîne se prolonger à l’horizon, formant une sorte de colonne vertébrale géante, c’était magnifique, grandiose. Le temps était tellement clair que nous avons pu distinguer le Lake Torrens, asséché et blanc de sel.

Derrière nous, Wilpena Pound

Derrière nous, Wilpena Pound

Au départ, nous avions envisagé de faire une boucle en rentrant au camping par l’Inside Trail de Wilpena Pound, c’est-à-dire en traversant l’immense cirque, mais ceci allongeait le parcours de 7 km environ et de 3h. Au final, nous nous sommes dit que 6h de marche dans le bush seraient suffisantes et avons décidé de rester au sommet pour profiter de ce panorama unique.

Wilpena Pound

Wilpena Pound

Nous avons passé un moment incroyable, magique et paisible. Cet endroit restera gravé dans nos mémoires.

Une page se tourne…

Il y avait un moment que nous en parlions mais nous n’avons pas trouvé le temps, eh oui, c’est pas facile un tour du monde. J’avais pris la décision de couper ma seconde tresse, faite au Pérou 5 mois plus tôt.

Après un petit plouf bien mérité dans la piscine du resort, l’heure du crime est arrivée, David a coupé ma tresse et j’ai tenté, tant bien que mal, d’enlever la dreadlock qui s’était formée à sa base. J’étais triste mais bon, je ne désespère pas de trouver quelqu’un en Asie qui pourra m’en refaire !

Un petit plouf, pour se remettre !

Un petit plouf, pour se remettre !