PORTRAIT – Charline (Melbourne)

PORTRAIT – Charline (Melbourne)

PORTRAIT – Charline (Melbourne)

Charline

Melbourne – Australie

Charline est une jeune française, originaire de la région nantaise, que nous avons rencontré dans notre backpack de Melbourne. Nous n’y sommes restés que deux nuits mais avons passé une soirée à papoter, Charline est une fille très gentille et souriante, elle nous a beaucoup touchés.

Elle est arrivée en Australie il y a maintenant un an et quatre mois, avec un visa Work & Holiday en poche. De nature très timide et réservée, elle a décidé de partir à l’autre bout du monde et de se débrouiller pour prendre confiance en elle.

Le résultat, c’est qu’elle avait peur de passer un coup de fil avant de partir et qu’aujourd’hui, ses coups de fil, elle les passe en anglais ! Les débuts n’ont pas été faciles, trouver un job lorsque l’on ne parle pas la langue du pays, c’est compliqué. Mais ses efforts, sa patience et sa persévérance ont fini par payer, au bout de trois mois, elle a décroché son premier travail.

Ces premières expériences n’ont pas été très drôles, elle a plutôt été exploitée par des gens peu scrupuleux mais cela lui a forgé le caractère et lui a appris à dire stop. Après plusieurs mois en Australie, elle a réussi à trouver un woofing – ce qu’elle cherchait depuis le début – à Darwin. Le woofing consiste à travailler dans une ferme – agriculture ou élevage – et à être rétribué(e) en nature par la mise à disposition d’un logement et la prise en charge des repas. Charline travaille pour un éleveur de bétail qui possède 7 000 têtes, une exploitation immense dans laquelle il faut parfois utiliser un hélicoptère pour rassembler les bêtes. Grâce à ce job, elle a pu renouveler son visa Work & Holiday pour une nouvelle année. Son patron a également décidé de lui verser un salaire en plus du logement et des repas car il est très satisfait de son travail.

Son père avait une exploitation de bétail en France mais elle ne participait pas spécialement à son fonctionnement. Aujourd’hui, il est à la retraite et elle aimerait le faire venir à Darwin pour lui présenter son patron – devenu un ami – et lui montrer le travail accompli.

Charline est vraiment une battante, elle a eu un courage incroyable de partir si loin des siens, sans parler un mot d’anglais. Sa ténacité et son peps l’ont aidée à surmonter tous ses coups durs. Nous avons été très heureux de faire sa connaissance, une belle leçon de vie que ce petit bout de femme.

Charline, nous te souhaitons bon vent et espérons avoir de tes nouvelles, surtout garde ton joli sourire !