Edison (Pérou)

Edison (Pérou)

PORTRAIT – Edizon (Pérou)

Edizon Gomosio Cruz

Guide de montagne

Sangalle – Cañon del Colca – Pérou

Nous avons rencontré Edizon pendant notre trek au Cañon Del Colca, à l’oasis de Sangalle. Nous avions planté notre tente au milieu de ce petit paradis et Edizon a été intrigué par notre matériel. Il est donc tout naturellement venu nous parler.

Edizon est guide de montagne depuis 12 ans. Il travaille actuellement pour une agence touristique d’Arequipa et accompagne régulièrement des groupes dans le Cañon Del Colca.

Ce soir-là, Edizon a dû passer plus de temps avec nous qu’avec eux !

Nous avons évidemment parlé matériel, de montagne et de trek, voyages, grimpe mais aussi de nos vies, de nos métiers.

Nous avons également discuté avec Edizon du fameux « boleto touristico » qui existe aussi dans le Cañon Del Colca. Nous lui avons expliqué que nous ne comprenions pas cette pratique, d’autant que nous ne voyions aucun aménagement touristique sur le trek qui puisse justifier un tel prix.

Pour notre plus grand bonheur, nous sommes enfin tombé sur quelqu’un qui a compris notre mécontentement et était même de notre avis.

Edizon nous a expliqué que le prix du « boleto » avait doublé en un an et que malheureusement, les fonds ne venaient aucunement en aide aux habitants des villages du Cañon et qu’ils ne servaient pas non plus à améliorer les infrastructures touristiques.

Cabanaconde est fréquenté par des milliers de touristes chaque année mais seuls les derniers 5 km de la route arrivant au village sont asphaltés. Les chemins qui relient les villages du Cañon ne sont absolument pas balisés, bref on se demande à quoi servent ces fonds récoltés.

Edizon

Edizon

Les guides comme Edizon sont contre ces pratiques de la société AutoXXX. Cette dernière est apparemment déficitaire de plusieurs millions alors qu’elle récolte des fonds importants auprès des touristes.

La commune de Cabanaconde a demandé à la société AutoXXX de financer une partie des travaux de réfection de l’église. Le patron de la société, lui-même de Cabanaconde, a accepté cette demande et a finalement adressé un chèque sans provision à la commune… désolant.

Edzon nous a dit que le problème était lié à un manque de contrôle de l’état et à une trop grande corruption de nombreux organismes.

Enfin, nous avons pu passer notre message et nous espérons que celui-ci sera relayé à des instances compétentes.