L’Île des Pins

L’Île des Pins

L’Île des Pins

00_A mettre en début d'article

Un peu d’histoire…

L’Ile des Pins est située à une soixante de kilomètres au Sud de la Grande Terre. Souvent qualifiée de Joyau du Pacifique, elle regorge de petits coins paradisiaques.

Son peuplement est très ancien, elle aurait d’abord été habitée par les Lapita, vers 2000 av. JC, puis par les Mélanésiens. En 1774, James Cook est le premier européen à découvrir l’île, surpris par la vision des grands pins colonnaires qui frangent le littoral, il la baptise « île des pins ». Au début des années 1800, les santaliers débarquent sur l’île, suivis par les missionnaires protestants de la London Missionary Society, en 1841.

En 1872, la France transforme l’île en colonie pénitentiaire. L’île accueille alors 3 000 exilés de la Commune de Paris et une centaine d’ « Arabes », en fait des Berbères algériens condamnés après la révolte kabyle de mars 1871. La population locale est déplacée vers la côte Est pour laisser la place aux forçats, que l’on installe sur la côte Ouest. S’y ajoute, après la révolte kanak de 1878, 750 Kanaks en provenance de la Grande Terre. A la fermeture du bagne en 1911, les terrains de l’Administration pénitentiaire ont été restitués à la population locale.

Le paradis existe vraiment !

En avion, l’Ile des Pins n’est qu’à 20 min de Nouméa, même pas le temps de lire les consignes de sécurité que le pilote amorce déjà la descente. Protégée par une barrière corallienne, l’île est bordée d’une eau turquoise absolument splendide.

A notre arrivée, nous avons immédiatement été charmés par la beauté des paysages, de grands pins colonnaires bordent les routes, les plantes éclatent de couleurs vives mais le clou du spectacle reste le contraste entre le vert éclatant des cocotiers et arbustes et le bleu azur du lagon, une merveille.

Nous avons planté notre tente dans ce havre de paix durant 4 jours et avons profité pleinement de ce petit paradis. Le camping est situé sur la baie de Kanuméra et à proximité de la plage de Kuto, parmi les plus belles de l’île. Nous avons fait du snorkeling, nous sommes baladés sur des plages totalement désertes, un vrai bonheur.

L’île est toute petite, il nous a suffi d’une journée pour en faire le tour en voiture. Petites plages secrètes, grottes cachées dans la brousse, l’île recèle de nombreux trésors. Le plus beau est sans conteste la piscine naturelle de la Baie d’Oro. Il faut marcher un bon quart d’heure dans une forêt de petits arbustes, traverser un bras de mer qui rentre dans les terres avant d’être soudainement ébahi par la vision irréelle et magique d’une piscine « bleu canard WC ».

La piscine naturelle de la Baie d'Oro

La piscine naturelle de la Baie d’Oro

La plage de Kuto

La plage de Kuto

Cette piscine naturelle est une pure merveille, située dans un cadre idyllique au milieu des pins colonnaires et protégée par des formations rocheuses, elle constitue un aquarium d’une richesse infinie. Lorsque l’on pénètre dans ses eaux d’une transparence parfaite – ma foi un peu fraîche – on est assailli de poissons de toutes sortes. Certains sont à peine visibles, aussi blancs que le sable qui couvre le fond. David a aperçu une énorme murène blanche, nous avons vu des coraux roses, mauves, beiges, nous en avons pris plein les yeux durant tout l’après-midi.

Enfin, pour finir en beauté notre séjour à l’Ile des Pins, et sur les conseils d’Aurélie et Damien, nos jeunes « tour du mondistes », nous avons fait une sortie en bateau – en amoureux – pour aller découvrir l’Atoll de Nokanhui, un îlot constitué uniquement de sable et perdu en plein océan. Nous étions plus qu’impatients de découvrir cet endroit magique mais nous n’avons pas été gâtés par le temps. Un vent d’une quinzaine de nœuds agitait le lagon et il nous a été impossible d’emprunter la passe qui nous aurait permis d’en sortir. Kevin, le jeune Kanak qui nous accompagnait, nous a expliqué que la manœuvre aurait été trop dangereuse car nous risquions d’être projetés sur la barrière de corail, et ce malgré un moteur de 160 CV.

Nous sommes donc arrivés plus tôt que prévu sur l’Ilot Brosse, une petite île située dans le lagon. Totalement seuls – mis à part Kevin – nous avons joué les Robinson Crusoë durant toute une journée. Nous nous sommes d’abord équipés de nos masques et tubas pour aller explorer les fonds marins avant de jouer les stars de studios sur cette plage de sable blanc. Vers 12h, Kevin nous a invités à venir déguster de la langouste grillée, nous nous sommes régalés, comme de vrais princes.

En quittant l’îlot, Kevin a tenté de trouver des tortues ou des raies Manta qui sont habituellement visibles dans le lagon. Pas de tortue à l’horizon, peut-être étaient-elles trop secouées par la houle… En revanche, nous avons réussi à trouver une raie Manta. L’eau était d’une transparence incroyable mais les petits clapotis nous laissaient seulement deviner la bête. A notre grande surprise et pour notre plus grand bonheur, elle s’est fendu d’un saut à la surface de l’eau pour que nous puissions furtivement l’admirer. Quelle chance !

Le jour de notre départ, nous sommes allés refaire un petit plouf, de bon matin. Nous étions seuls dans la baie, cette beauté pure rien que pour nous, un délice. Nous nous sommes promenés, avons profité du soleil qui vous brûle la peau dès 8h du matin, nous étions heureux.

Le lagon

Le lagon

On joue les Robinson

On joue les Robinson

En attendant le repas...

En attendant le repas…

Après cela, nous avons refait notre barda et cassé une petite croûte. Notre dernière promenade sur la plage nous a confirmé qu’il était temps de partir… Un bateau de croisière mouillait dans la baie voisine et avait débarqué des centaines de touristes venus s’agglutiner sur la plage, on se serait cru sur la côte d’Azur – en plus beau quand même – en plein mois d’août. Ils étaient tous les uns sur les autres, certains sonorisaient la plage en buvant des bières, bref, la magie de notre petit paradis avait disparu… Et dire que ces gens ne connaîtront jamais le petit paradis qui se cache ici tel que nous l’avons connu…

Spéciale dédicace pour toi Lolo du 44

Spéciale dédicace pour toi Lolo du 44

Lumières du soir

Lumières du soir

Ciel enflammé

Ciel enflammé