Huanchaco

Huanchaco

Bienvenue au Pérou ! – Huanchaco

Du 18 août au 14 septembre

Némo au pays des Inca

Au revoir l’Equateur, à nous le Pérou… Après plus de 25h de voyage, nous avons posé nos sacs à dos au pays des Inca. Réchauffés par le climat de Puerto Lopez, nous avons poursuivi notre programme balnéaire à Huanchaco, un petit village de pêcheurs situé non loin de Trujillo.

Premier grand changement par rapport à l’Equateur, les paysages. La côté péruvienne est totalement désertique, de la terre et du sable à perte de vue, avec quelques montagnes à l’horizon. Le climat aussi, nous avons retrouvé le soleil et un grand ciel bleu avec un peu plus de chaleur, ça fait du bien ! Du coup, nous avons planté la tente.

Huanchaco est un petit village tranquille, prisé des surfeurs en quête de vagues propices à l’apprentissage. Sa plage est également occupée par les pêcheurs qui partent en mer sur des embarcations traditionnelles tressées avec des roseaux et appelées « caballitos de totora » qui signifie petits chevaux en roseaux. Ils se placent à genou sur la partie avant de l’embarcation, équipé d’un morceau de bambou en guise de pagaie, tandis que la partie arrière sera occupée par leurs prises du jour.

Chaque matin, ils s’en vont en mer durant 4h pour relever des casiers à crustacés déposés au large. Nous avons discuté avec l’un d’entre eux qui revenait de la pêche, il avait dans son filet environ 100kg de petits crabes violets. Dès leur arrivée, ils déposent le filet sur la plage et sortent leur embarcation de l’eau avec l’aide de leurs collègues. Celle-ci est en effet très lourde une fois mouillée et il est nécessaire de la faire sécher pour éviter qu’elle ne pourrisse, sa durée de vie n’excédant pas quelques mois. Ensuite, ils remettent le filet à la mer, non loin de la plage, pour conserver les crustacés jusqu’au prochain jour de marché.

A la rencontre de nos premiers Inca

Le nord du Pérou est relativement riche en sites Inca, nous sommes donc partis à la rencontre des Moche, qui ont laissé au patrimoine les Huacas del Sol y de la Luna (temples du soleil et de la lune) ainsi qu’un village qui a été complètement enseveli.

Cette civilisation pré Inca a occupé le nord du Pérou entre 200 et 800 ans après JC.

Les temples (Huacas) sont situés au pied du Cerro Blanco, une montagne sacrée pour les Moche. Les Huacas del Sol y de la Luna se trouvent de part et d’autre de la ville qui a depuis été recouverte par des tonnes de terre et non loin du Rio Moche.

Le Cerro Blanco

Le Cerro Blanco

Voilà maintenant plus de 16 ans que les archéologues travaillent sur le site et tentent de percer davantage les secrets de ce peuple. Le Huaca de la Luna est le site le mieux conservé. Il a été construit sur 5 étages qui se sont superposés au fil des années. Nous avons vu plusieurs peintures et les différents étages qui ont été découverts à ce jour. Ce temple était celui de la religion et des cérémonies.

Le village situé entre les deux Huacas a, petit à petit, été recouvert de terre, par les intempéries, le vent…

Ce village a été construit par arrondissements dans lesquels étaient installées des corporations par métiers : le tissage des vêtements, l’orfèvrerie, la poterie, l’alimentation, etc.

Le Huaca del Sol n’a quasiment pas été exploré. Le temple ressemble plus à un tas de briques qu’à un temple. Il est beaucoup plus grand que le Huaca de la Luna, à priori, il compterait 9 étages. Le Huaca del Sol était le siège du pouvoir politique.

Le site comprend également un magnifique musée qui renferme des pièces exceptionnellement bien conservées. Les Moche n’ont laissé aucun écrit, en revanche, ils dessinaient énormément pour représenter ce qu’ils faisaient, c’est ainsi que les archéologues ont pu reconstituer leur histoire.