Synthèse de l’Equateur

Synthèse de l’Equateur

Synthèse de l’Equateur

L’Equateur… en quelques mots

Nous avons aimé :

–          les habitants, un peu fermés au premier abord mais finalement avenants, souriants et gentils,

–          les paysages vallonnés et boisés,

–          les baleines Jorobada,

–          l’attachement des habitants aux traditions, notamment vestimentaires,

–          la facilité de se déplacer,

–          le respect des personnes prioritaires dans les transports,

–          la tranquillité laissée aux touristes,

–          la vente de médicaments à l’unité.

 

Nous n’avons pas aimé :

–          le bruit : klaxons incessants, gadgets sonores sur les voitures, téléviseurs qui brayent,

–          la pollution : véhicules hors d’âge, dépôts sauvages d’ordures (malgré un effort certain du gouvernement pour éduquer et sensibiliser la population : panneaux systématiques au bord des routes),

–          l’isolation des bâtiments en montagne : courants d’air autour des ouvrants,

–          la totale ignorance des piétons par les automobilistes : il faut se jeter sous les voitures pour traverser une rue,

–          le manque de variété alimentaire.

 

Nous avons été surpris par :

–          le nombre de repas quotidiens : 5 quand même,

–          l’addiction des équatoriens aux glaces,

–          le fait que les habitants fument et boivent très peu voire pas du tout,

–          l’accoutrement des chiens,

–          la non signalisation des arrêts de bus, chacun pouvant descendre où il le souhaite (un bus peut s’arrêter 3 fois en 100 m),

–          l’heure de coucher du soleil, vers 18h toute l’année…

 

 

Grand jeu : Némo et son sac à dos voyage en bus !

Combien d’heures Némo a-t-il passé en bus durant son voyage en Equateur ?

Nous ne considérons ici que les grands trajets entre les villes que nous avons visitées.

Nemo sur le bus !

Nemo sur le bus !

Un superbe lot à gagner !