Mindo

Mindo

Mindo

Le voyage, c’est aussi les rencontres… et c’est donc sur les conseils d’Anaïk, notre bretonne des Galápagos et d’un autre français croisé là-bas que nous avons décidé de faire un crochet par Mindo.

Une rue de Mindo

Une rue de Mindo

Mindo

Mindo

Mindo c’est un petit village perché à 1 250 m, entouré de forêts et perdu en fond de vallée à 2h de bus de Quito. Un paradis pour les oiseaux !

Nous nous sommes installés dans un charmant petit hostal, au bord d’un torrent, un vrai lieu de détente, loin de l’agitation de Quito.

 

Hostal Casa Cecilia

Hostal Casa Cecilia

Ici comme à Quito, nous avions l’opportunité de découvrir un jardin botanique consacré aux orchidées. Amoureux de ces magnifiques fleurs et n’ayant pas eu le temps d’y aller à Quito, nous avons décidé de visiter celui de Mindo.

 3. Orchidée  4. Orchidée  5. Orchidée  6. Orchidée

Bon, si vous venez par ici un jour, passez votre chemin ou trouvez-en un autre. Notre guide, une vieille dame armée d’une loupe, ça peut surprendre. Nous avons rapidement compris son utilité… la quasi-totalité des espèces présentées étaient microscopiques, nous aurons au moins appris leur existence. Moi qui m’attendais à découvrir de belles fleurs colorées aux formes originales, j’ai été quelque peu déçue. Ce n’est que partie remise, je me rattraperai en Thaïlande !

Heureusement, notre visite du jardin nous a permis de croiser nos premiers toucans et colibris, que nous avons d’ailleurs passé plus de temps à observer. 

Le lendemain, nous sommes partis en randonnée à la Tarabita. Il s’agit d’une nacelle accrochée à un câble traversant une vallée sur une distance de 530 m à 152 m de hauteur. Cette nacelle est tractée par un moteur de voiture conduit par un équatorien assis toute la journée (de 9h à 16h30) à l’une des extrémités du câble et exposé aux gaz d’échappement. Au départ de la nacelle, il passe les vitesses et accélère (vitesse de croisière 20 km/h) et lorsqu’il aperçoit une marque blanche sur le câble, il freine et stoppe la nacelle avant que ses occupants aillent s’encastrer dans la station d’arrivée.

Arrivés de l’autre côté de la vallée, nous avons parcouru deux sentiers qui nous ont conduit à une série de cascades perdues dans une forêt dense, clairsemée de jolies fleurs. Nous avons croisé des écureuils et des toucans. Ces derniers ne sont pas très grands contrairement à ce que nous imaginions, un peu plus gros qu’un pigeon ; mais en revanche aussi jolis et colorés… nous vous laissons découvrir en images. 

 

La blague de Chuchu

25. Chuchu l'équatorien

 

Savez-vous que le toucan a été introduit en Equateur par camions ?

Ben oui, le toucancamion !!

 

Pour ceux qui n’ont pas compris : toutankhamon…