La Nariz del Diablo

La Nariz del Diablo

La Nariz del Diablo

Bienvenus à bord du Petit Train des Andes !

El Tren del Ecuador a été construit au XIXème siècle, à la demande du Président de l’époque, pour permettre de relier Quito à Guayaquil (sur la côte) et Cuenca (dans la Sierra Centrale) de manière plus rapide et plus sûre que par la route.

Aujourd’hui, seul le tronçon touristique de la Nariz del Diablo, entre Alausi et Sibambe, continue à fonctionner. Il n’est donc plus possible de découvrir paisiblement la Avenida de los Volcanes, comme on l’appelle ici, entre Riobamba et Alausi. Le trajet se fait en bus à un rythme effréné, les équatoriens sont de vrais pilotes !

Alausi est une bourgade paisible qui semble vivre au rythme de son petit train. Le parcours démarre en centre-ville, au milieu des maisons puis s’enfonce progressivement dans la vallée, à flancs de montagnes, avant d’atteindre la Nariz del Diablo.

Cet ouvrage constitue une prouesse technique pour l’époque puisqu’il est certainement le train le plus haut du monde. Le parcours entre Alausi et Sibambe n’est pas très long en distance mais la différence d’altitude l’est beaucoup plus. Pour résoudre ce problème, les équatoriens ont utilisé une technique déjà connue au Pérou, le zigzag.

 Au-dessus de la gare de SIbambe, le train effectue deux changements de direction. Deux aiguillages situés avant le bout de la voie lui permettent de descendre des paliers. Arrivé à l’extrémité de la voie, le train part en marche arrière, passe un aiguillage, répète la manœuvre sur cette nouvelle voie et repart dans le bon sens quelques dizaines de mètres plus bas.

La vallée est vraiment très belle et nous avons été gâtés par le temps. A l’arrivée à Sibambe où une visite était prévue, nous avons fait la connaissance de Mario, le conducteur du train, un personnage !

Mario nous a parlé de son métier et nous a dit qu’il était très content de conduire sa belle motrice, une puissante machine de marque Alstom ! et oui, même loin de chez nous, nous retrouvons des petits bouts de France.