A la découverte des environs de Sydney

A la découverte des environs de Sydney

A la découverte des environs de Sydney

Du 18 au 28 décembre 2014

La jolie Manly, à ne pas manquer

Manly est un peu à Sydney ce qu’Argenteuil est à Paris, une ville de banlieue. En revanche, ici, vous remplacez le métro par le ferry, le marché Héloïse par de jolis petits stands disposés dans une rue piétonne et la Seine par l’Océan Pacifique ! Je me verrai bien aller travailler à Sydney tous les jours en ferry, 20 min de traversée et vous arrivez à Circular Quay, au pied des buildings.

Manly est une charmante petite ville installée à l’entrée de la baie de Sydney, cernée par un écrin de verdure formé par le Sydney Harbour National Park. D’un côté, elle donne sur l’immensité de l’Océan Pacifique dont les vagues font la joie des surfers et, de l’autre, elle dévoile un visage plus tranquille dans de paisibles quartiers pavillonnaires. Les villas qui bordent la baie sont splendides et les sentiers qui longent la côté invitent à la flânerie.

Côté océan, on découvre une magnifique côté rocheuse ponctuée par quelques petites plages. Lorsqu’il n’y a pas de plage, des piscines d’eau de mer sont aménagées dans les rochers, c’était tentant mais un peu frais pour nous… En poursuivant, on prend un peu de hauteur pour arriver aux spectaculaires et colorées falaises de North Head, qui dominent une mer turquoise.

Pour les férus d’histoire, rendez-vous au Fort de North Head, un lieu de mise en quarantaine des étrangers arrivant par bateaux. Celui-ci a été utilisé à cette fin de 1828 à 1984. Entre 1880 et 1900, North Head est également devenu une base de défense pour la baie de Sydney. En 1946, les activités ont été complétées par la création d’une école d’artillerie. Les bâtiments sont aujourd’hui ouverts au public et les zones de défenses ont été désarmées.

De retour dans le centre-ville, nous avons flâné un peu dans la rue commerçante et avons profité du petit marché. Ensuite, nous nous sommes laissés porter au grés de nos envies dans les rues de la ville, profitant des belles maisons fleuries et de la tranquillité ambiante.

Magnifique ibiscus

Magnifique ibiscus

De Bondi à Bronte

Une grande avenue bordée de bâtiments sans charme, des backpacks, des boutiques de surf et de maillots de bain, vous êtes sur le front de mer de Bondi, le paradis des surfeurs. Les déferlantes forment d’énormes rouleaux qui viennent s’écraser le long de l’immense plage du centre.

La plage de Bondi

La plage de Bondi

De là, un sentier a été aménagé le long de la côte et court sur plusieurs kilomètres au-delà de Bronte. La plage laisse petit à petit place à la roche qui forme par endroit de grands plateaux qui plongent dans l’océan. Plus loin, la côte s’élève au-dessus de superbes falaises balayées par les vents. Par moment, on se serait presque cru en Bretagne, le temps était nuageux et gris et certaines couleurs nous rappelaient les jours de tempête.

La mer était belle et agitée, les vagues venaient claquer les falaises dans un bruit sourd et quelques courageux s’aventuraient à l’eau. Surf, body-board, long-board, paddle, toutes les catégories étaient représentées.

Nous avons passé la journée à marcher le long cette côté sauvage et nous sommes vraiment régalés.

Ce soir, c'est Noël !!!

Ce soir, c’est Noël !!!

L’expédition aux Blue Mountains

Les Blue Mountains sont situées à 65 km de Sydney, dans l’arrière-pays. Leur nom provient des brumes bleutées dues à l’évaporation de l’huile d’eucalyptus qui les couvrent parfois. Nous avions prévu d’y aller la veille de Noël mais la petite pluie et le temps gris du matin nous ont découragés, ce n’était que partie remise.

Nous avons rejoint Katoomba, à 109 km du centre-ville de Sydney, par le train. Celui-ci met normalement 2h à effectuer le trajet, en desservant plusieurs villages des Blue Mountains. Nous avons mis 3h30 pour rallier Katoomba, à croire que nous ne devions pas y aller…

En temps normal, des trains partent chaque heure de Central Station, en plein cœur de la ville. Evidemment, pendant les fêtes, la société qui opère réalise des travaux et tous les trains au départ de Central Station étaient supprimés. Nous avons donc fait une heure de bus pour rejoindre Blacktown, où nous devions récupérer le train. Mais c’était sans compter sur la malédiction des Blue Mountains, arrivés là, on nous a annoncé qu’une personne s’était suicidée et que le trafic était interrompu. Nous avons donc pris un autre bus qui nous a conduits à St Mary où nous avons attendu le train pendant environ ½ h. Une fois installés, nous avons pris notre mal en patience, il nous restait 16 stations avant d’arriver… On se serait cru en plein jour de grève à Paris !

Lorsque nous sommes arrivés à Katoomba, nous étions fatigués et un peu dépités… Il était 11h, il faisait un froid de canard et nous devions repartir vers 16h pour ne pas arriver trop tard à Sydney, nous avions prévu de partager notre dernier repas avec Ingrid.

Fort heureusement, nous avons été consolés par la beauté des lieux. Les Blue Mountain s’étendent sur des kilomètres et il est possible d’en avoir un beau panorama depuis Katoomba. Nous avons évidemment commencé notre randonnée par les Three Sisters, de superbes formations rocheuses qui surplombent la vallée. Nous sommes ensuite descendus dans la vallée par le Giant Stairway. Cet escalier, accroché à la paroi, serpentent au milieu des arbres. Le sentier continue ensuite au pied des falaises et traverse jusqu’à l’arrivée du Railway, un train à crémaillère qui descend les touristes sans effort sur 200 m depuis le point de vue situé en ville. Un Cableway – ou téléphérique – a également été installé pour permettre aux gens de venir admirer la beauté de la forêt tropicale.

La journée a finalement été belle, le soleil a fini par percer et nous réchauffer. Elle s’est également plutôt pas mal terminée puisque nous n’avons mis que 2h30 à rentrer, le trafic ferroviaire entre Katooma et Blacktown ayant été rétabli.